Les bienfaits de la pause

Méthode d’auto persuasion

On n’a plus les yeux rivés sur la montre toute la journée 

On n’a plus besoin d’avoir une glacière à portée de main 

On ne court plus en sortant du travail 

Mon ventre retrouve une couleur normale (pas bleue)

On ne se met plus les doigts dans la c*****e 3 fois par jour  (et autres désagréments de la progestérone)

On peut perdre du poids 

On n’empoisonne plus son corps 

On retrouve ses sensations naturelles 

On fait l’amour si on veut, quand on veut

On peut boire 

On peut faire du sport quand on veut

On peut programmer des week-ends 

La « charge mentale » diminue 

Ça c’est en théorie 

En vérité :

On compte les jours jusqu’au prochain rdv 

On cible son ovulation 

On espère une Gertrude 

On entraîne chéri dans des câlins intéressés 

On compte les dpo 

On psychote…

Poissarde 

Je l’ai toujours été

La vie a toujours été un combat, pour tout. Que ce soit la robe commandée sur internet dont le colis se perd ou mon ventre qui reste vide, quel que soit mon désir, je galère.

Vous vous souvenez de mes 98e ? Mon chéri est allé ce matin faire exactement la même prise de sang. Il n’a rien payé.

Ça va chier !

EDIT: un chèque de 98e va m’être envoyé à domicile…. 2ème prise de sang au labo Eylau de Neuilly, 2ème erreur…

faut être riche pour être infertile

laissez moi vous raconter le mois de mars 2016

avant de rencontrer mon chéri, j’avais un « rêve » (oui bon, un désir plutôt) de célibataire: partir me faire dorer la pilule sur un transat du club m*d, quelque part au bord d’une mer turquoise.

notre installation ensemble nous a permis de réaliser ça, un loyer économisé sur 2 et hop, quelques mois plus tard on réserve notre voyage. départ le 14 mars!

mais avant celà, j’ai un semi-marathon à courir moi! alors je m’entraîne, beaucoup.  le dimanche du semi, j’ai un jour de retard de règles. alors je fais pipi sur un bâton. pas question de mettre une éventuelle grossesse en péril! mais non le test est négatif, aucune excuse zou c’est parti!

j’ai bouclé mon semi en 2h02m03s (j’en suis très fière) (j’aurais fait 3h j’aurais été fière pareil). mais toujours pas de règles. je mets ça sur le compte de l’entraînement, de mon rythme qui a changé. le mercredi arrive, et bim, une perte! youpi mes règles arrivent je serai tranquille pour les vacances! nickel!

mais le jeudi matin, plus rien. alors je vais à la pharmacie, et le vendredi, re-pipi. et elle apparaît, cette barre miraculeuse qu’on attend tous.

Panique!! Zika fait déjà plus que largement parler de lui!! on appelle le club, on leur explique: pas de soucis, le village est fumigé 2 fois par jour, on ne risque rien. Bon on va quand même faire le plein de cinq sur cinq spécial tropiques et direction la Martinique!!! une semaine en club all inclusive sans pouvoir boire une goutte d’alcool, youpi…..

au retour on va chez le gyneco, 1ère écho, on voit le sac… on lui parle de notre voyage mais mon ancien gynéco, c’est pas un stressé…. donc pas d’analyse de prévue, roule ma poule.

2 semaines après je faisais une fausse couche.

saut dans le temps, avance rapide jusqu’en février 2017: première insémination au labo Drouot, et là on signe un papier comme quoi on est pas allé chatouiller Zika depuis janvier 2016…. heu… bon bein on signe car sinon pas d’insémination, mais quand même j’aime pas mentir… on en reparle au docteur qui une fois de plus balaye le sujet. Du coup on a menti à chaque insémination.

Changement de docteur, et Zika réapparaît. Surtout que la clinique semble très préoccupée par le sujet. On repart donc chacun avec son ordonnance.

et là j’en viens au titre de cette tartine. 98 e l’analyse de sang. 98 e non remboursés. 98 e x 2, donc.

et en plus elle m’a loupée cette c***********e

Rdv gynéco : le debrief 

Avis mitigé suite au rdv d’hier soir, mais légèrement plus positif ce matin (la nuit porte conseil!)

Nous passons donc de oats sévère à infertilité inexpliquée. Est-ce que c’est une bonne nouvelle ? Est-ce que ça signifie qu’on avait un problème qui grâce à une nouvelle hygiène de vie s’est résorbé ? 

Ou était-ce l’arbre qui cache la forêt ? Est-ce qu’on a toujours un problème mais juste on ne sait pas lequel ? Personnellement je préfère connaître le nom de mes ennemis. 

Seul la FIV pourra nous éclairer. Celle ci aura lieu en septembre. 2eme sujet de contrariété. Certes je m’étais préparée à ça mais quand ça se confirme ça fait quelque chose… j’avais espéré quelque part au fond de mon cerveau qu’on pourrait faire un round avant l’été. Comme un entraînement. 

Je vous le disais j’ai hâte d’y être hâte de me battre. Cette fois la pause ne sera pas bien vécue. Et d’ailleurs ce ne sera pas vraiment une pause. Ça fait un an et demi que je scrute mes cycles à la loupe ça va pas changer du jour au lendemain. Surtout que là finis les préservatifs. L’espoir du bébé couette est bien bien là. Il était toujours là malgré le diagnostic oats alors maintenant…. 

Prochaine étape rdv avec le docteur A le 28 juin afin de définir un planning et un protocole. Et puis il n’y aura plus qu’à… devinez quoi… attendre bien sûr… 

6 dpo et j-1

Que ça fait du bien d’être en pause ! Ce mois ci pour la 1ere fois depuis 1 an et demi je ne psychotte pas, je suis zen, je vis cette phase lutéale et tous les tracas qu’elle m’apporte avec détachement. Je sais que je ne suis pas enceinte, on a « pris nos précautions », donc pas de question à se poser ! Seul problème majeur ce p*****n de SPM qui me plombe le moral et me fait me sentir vieille grosse et moche (lucidité ?)

J-1 avant le rdv avec docteur A qui va nous expliquer nos résultats et nous dire à quelle sauce on va être mangés. J’ai hâte de savoir ce qui nous attend, j’ai hâte de repartir au combat. Quand je lis vos histoires de fiv j’ai envie d’y être aussi j’ai envie de montrer mon courage et ma détermination et de retrouver cette bulle que la pma a créé autour de nous, cette bulle dans laquelle personne d’autre n’est autorisé… ce rdv quotidien avec mon chéri ce rituel mis en place. La boîte à aiguilles, les compresses, le désinfectant, attend le produit est trop froid, je te pique ici ? Ça y est c’est fait bisou… trouver du beau dans du moche..

Vous avez déjà été en pause forcée ? Ça vous a fait du bien ? 

Et votre SPM il vous laisse tranquille vous ? 

Ses Analyses

et voici le résultat de ses analyses. si vous y comprenez quelque chose n’hésitez pas, parce que moi….

dans tous les cas il reste 5 dodos avant le rdv avec le médecin!

BILAN SPERMIOLOGIQUE

Volume de l’éjaculat …………………………………………. 1,4 mL

pH ………………………………………………………………. 7,1

Concentration des spermatozoïdes: ……………………… 28,8 millions/mL

Vitalité …………………………………………………………. 77 %

Mobilité Totale (A,B,C) ……………………………………… 32 % (29, 2, 1)

Formes atypiques ……………………………………………. 86 % Formes typiques ……………………………………………… 14 %

Formes atypiques prédominantes

Tête ……………………………………………………………..     Base anormale 76

Acrosome mal formé ou absent 63

Spermatozoïdes mobiles pouvant être récupérés dans l’éjaculat ……………………………….. 2,9 millions

Après un temps d’incubation de 17 heures Taux de survie ……………………………………………….. 91 % Taux de fragmentation ……………………………………… 6,5 %

Taux de décondensation ……………………………………. 18 %

 

Viscosité …………………………………….. ….. liquide

Couleur ………………….. ……………………… blanche

Concentration des spermatozoïdes ………….. 28,8 millions/mL

Numération totale des spermatozoïdes …….. 40,3 millions/éjaculat

Cellules rondes ………………………………… 0,2 millions/mL

Polynucléaires ………………………………….. 4,8 millions/mL

 

% Après 1 heure

Vitalité (coloration à l’éosine) 77

Mobilité totale 32

Progressifs rapides A 29

Progressifs lents B 2

Mobiles sur place C 1

 

Amplitude latérale de la tête avant sélection…………….. 3,2 microns

Agglutinats ……………………………………… absence d’agglutinats

 

Spermocytogramme

 

Spermocytogramme effectué sur: …………… 100

Spermatozoïdes Formes atypiques ……………………………. … 86

Formes typiques ……………………………….. 14

 

  Totales Associées
Anomalies de la tête
Tête allongée 3 3
Tête amincie 11 11
Microcéphale 3 3
Macrocéphale 0 0
Têtes multiples 0 0
Base anormale 76 62
Acrosome mal formé ou absent 63 56
Anomalies de la pièce intermédiaire
Reste cytoplasmique 2 2
Anomalie du diamètre 3 3
Angulation 11 11
Anomalies du flagelle
Flagelle absent 0 0
Flagelle écourté 0 0
Calibre irrégulier 0 0
Flagelle enroulé 11 11
Flagelles multiples 0 0

 

Index d’anomalies multiples ………………….. 2,13

Rapport polynucléaires/Spermatozoïdes…….. 17 %

 

Test de migration-survie ou d’aptitude à une Assistance Médicale à la Procréation

 

Concentration des spermatozoïdes ………….. 28,8 millions/mL

Numération totale des spermatozoïdes …….. 40,3 millions/éjaculat

Vitalité ……………………. …………………….. 77 %

Mobilité Totale ………………………. …………. 32 %

Mobilité A (progressifs rapides) ………………. 29 %

Mobilité B (progressifs lents) …………………. 2 %

Mobilité C (mobiles sur place) ………………… 1 %

Cellules rondes …………………………………. 0,2 millions/mL

Agglutinats ……………………………………… absence d’agglutinats

MIGRATION gradient de densité

Volume lavé ……………………. ………………. 0,5 mL

Volume de la préparation ……………………… 0,1 mL

Mobilité Totale ………………………. …………. 60 %

Mobilité A (progressifs rapides) ………………. 46 %

Mobilité B (progressifs lents) …………………. 10 %

Mobilité C (mobiles sur place) ………………… 4 %

Spermatozoïdes mobiles pouvant être récupérés dans l’éjaculat…………………… 2,9 millions

Après un temps d’incubation de 17 heures

Taux de survie …………………………………. . 91 %

Conclusion : Survie positive

 

Date du spermocytogramme avant sélection 11/05/17

Morphologie avant sélection :

Spermatozoïdes atypiques ……………………. 86 %

Spermatozoïdes typiques …………………….. . 14 %

Morphologie après sélection :

Spermatozoïdes atypiques ……………………. 82 %

Spermatozoïdes typiques …………………….. . 18 %

 

Fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes

 

Mobilité totale ……………………….. …………. 28 %

Taux de fragmentation………………………. 6,5 %

 

Décondensation de la chromatine

 

Taux de décondensation ……………………. 18 %

 

EXAMEN CYTO-BACTERIOLOGIQUE DU SPERME

 

Cultures (Géloses BioMérieux/Biorad TSH PVX VCAT) Négative

Recherche de Neisseria gonorrhoeae: Négative

Recherche de Gardnerella vaginalis : Négative

Culture anaérobie (Gélose BioMérieux/Biorad COH) Négative

Antibiogramme Non pratiqué Cultures de levures (Gélose BioMérieux/Biorad sabouraud) Négative

 

Mes Analyses

En attendant les résultats de Chéri, voici les miens.

Attention ce post est extrêmement fastidieux et est destiné à aider les personnes qui feraient le même examen.

Ils ont été réalisés au laboratoire Eylau à Neuilly

Ordonnance :

Bilan de coagulation et auto-immunité

NFS plaquettes

Anticoagulant circulant lupique

Anti phospholipides

Anticardiolipides

TCA / résistance à la protéine C

Anticorps antinucléaire

Homocysteinemie

Antithrombine 3

Protéine C

Protéine S

Anti TPO (AC microsomal)

Anti Thyroglobuline

TSH US

============================================================================

Hématologie

résultats Valeurs de référence
Hémogramme 4 370 000 /mm3 3 800 000 à 5 900 000
Hémoglobine 11,8 g/100mL 11,5 à 17,5
Hématocrite 35,70% 34,0 à 53,0
V.G.M 82 µ3 76 à 96
T.C.M.H 27,1 picog 24,4 à 34,0
C.C.M.H 33,1 g/100ml 31,0 à 36,0
Leucocytes 5 700 /mm3 3 800 à 11 000
Polynucléaires neutrophiles : 60,7 % 3 460 /mm3 1 400 à 7 700
Polynucléaires éosinophiles : 1,5 % 86 /mm3 Inf. à 580
Polynucléaires basophiles : 0,3 % 17 /mm3 Inf. à 110
Lymphocytes : 31,3 % 1 784 /mm3 1 000 à 4 800
Monocytes : 6,2 % 353 /mm3 150 à 1 000
Plaquettes 219 000 /mm3 150 000 à 445 000
V.P.M (Volume Plaquettaire Moyen) 9,2 fl Inf. à 10,0

Coagulation

Temps de Céphaline activée (TCA)

Chronométrie ACL TOP 500 (APTT-SP)

Temps du témoin ……………………….: 28 sec / Temps du patient ……………………….: 26 sec / Rapport patient/témoin ………………..: 0,94

Valeur usuelle chez un adulte non traité: rapport < ou égal à 1,20   Recherche d’un anticoagulant de type lupique Correction du temps de céphaline activée Temps du témoin ……………………….: 29 sec Mélange patient + témoin ……………..: 28 sec Indice de Rosner ………………………..: 0 % DRVVT DRVVT Screen …………..(Patient/Témoin): 1,15 DRVVT Confirm ………….(Patient/Témoin): 1,03 DRVVT Normalisé ………(Screen/Confirm): 1,11 >> inf à 1,20

Ratio 1,2 à 1,5: Faiblement positif

Ratio 1,6 à 2,0: Modérément positif

Ratio sup à 2,0: Fortement positif

Conclusion : Absence d’anticoagulant de type lupique. En cas de suspicion clinique, la recherche d’anticorps anti-cardiolipine (IgG et IgM) et/ou d’anticorps anti-Bêta2 GP1 (IgG et IgM) est recommandée.

résultats Valeurs de référence
Antithrombine III 99% 80 à 130
Protéine S anticoagulante 112% 55 à 135
Protéine C anticoagulante 107% 55 à 125

Résistance à la protéine C active

Test négatif

Temps du témoin ……………………….: 36,0 sec Temps du patient ……………………….: 109,5 sec Rapport patient/témoin ………………..: 3,04

Test négatif : rapport > 2,18 Test positif : rapport < ou égal à 2,18

Biochimie

Homocystéine 6,16 µmol/L 4,44 à 13,56

Hormonologie

                Bilan Thyroïdien

T.S.H. Ultra-sensible 1,48 mUI/L


Auto-immnunité

Anticorps anti-thyroglobuline                   1 UI/mL

Valeurs de référence Négatif : inf. à 4 Limite : 4 à 25, à contrôler sur un nouveau prélèvement à quelques semaines de distance. Positif : sup. À 25

Anticorps anti-thyropéroxydase                             1 UI/mL

Valeurs de référence Négatif : inf. à 5 Limite : 5 à 25, à contrôler sur un nouveau prélèvement à quelques semaines de distance. Positif : Sup à 25

Immunologie

Anticorps anti−nucléaires (AAN) (noyaux, nucléoles, centromères) : Titre sur cellules HEp2 < 80

Technique IFI : HEp2 − INOVA − WERFEN Les résultats sont rendus en inverse de dilution. Valeurs de référence − Négatif : < 80 − Titre non significatif : 80 − seuil de positivité − Titre peu élevé : 160 à 320 − Titre élevé : > 320 Les résultats sont à interpréter en fonction de l’aspect, de l’âge et des signes cliniques. Une recherche négative d’anticorps anti−nucléaires ne permet pas d’exclure un contexte d’auto−immunité, notamment pour les anti−SSA/Ro60. Si le contexte clinique est évocateur, une recherche SPECIFIQUE des anticorps peut compléter le bilan. Conformement à la nomenclature (arrêté paru au JO du 28/04/95), la recherche d’AAN positive à un titre significatif est systématiquement suivie par une recherche quantitative d’anticorps anti−ADN double brin ainsi qu’un dépistage d’anticorps anti−antigènes nucléaires solubles (ENA). Changement de technique à compter du 11/03/2015.

Anticorps anti−cardiolipine : Résultat < 20 GPL−U/mL

Les résultats sont exprimés en GPL−U/mL. (Immunofluométrie en flux − Bioplex 2200) Résultat négatif : < 20 GPL−U/mL Résultat positif faible : 20 à 39 GPL−U/mL Résultat positif modéré : 40 à 79 GPL−U/mL Résultat positif élevé : > ou = 80 GPL−U/mL

Anticorps anti−cardiolipine : Résultat < 20 MPL−U/mL

Les résultats sont exprimés en MPL−U/mL. (Immunofluométrie en flux − Bioplex 2200) Résultat négatif : < 20 MPL−U/mL Résultat positif faible : 20 à 39 MPL−U/mL Résultat positif modéré : 40 à 79 MPL−U/mL Résultat positif élevé : > ou = 80 MPL−U/mL

Anticorps anti−beta 2 glycoprotéine 1 − B2GP1 : Résultat < 20 U/mL

Les résultats sont exprimés en U/mL. (Immunofluométrie en flux − Bioplex 2200) Résultat négatif : < 20 U/mL Résultat positif faible : 20 à 39 U/mL Résultat positif modéré : 40 à 79 U/mL Résultat positif élevé : > ou = 80 U/mL

Anticorps anti−beta 2 glycoprotéine 1 − B2GP1 (IgM) : Résultat < 20 U/mL

Les résultats sont exprimés en U/mL. (Immunofluométrie en flux − Bioplex 2200) Résultat négatif : < 20 U/mL Résultat positif faible : 20 à 39 U/mL Résultat positif modéré : 40 à 79 U/mL Résultat positif élevé : > ou = 80 U/mL

D’après les recommandations du 8ème symposium international de Sapporo (réactualisées à Sydney en 2006), les critères biologiques du syndrome des anti−phospholipides reposent sur la présence d’au moins un anticorps suivants: − Anticoagulant circulant de type lupique détecté selon les recommandations de l’ISTH − IgG et/ou IgM anti−cardiolipine de titre modéré ou élevé − IgG et/ou IgM anti−B2GPI de titre modéré ou élevé Cette présence doit être IMPERATIVEMENT confirmée sur un SECOND prélèvement à 12 SEMAINES d’intervalle.